Les Aldéhydes

Aldehyde - Histoires de Parfums

Leur variété et leurs caractéristiques olfactives ont fait que les aldéhydes ont été parmi les molécules les plus utilisées en parfumerie dans la première moitié du XXème siècle.

Découverte
C’est au tout début du XXème siècle que les chimistes découvrent le procédé pour fabriquer les molécules d’aldéhyde. En 1903, Auguste Darzens synthétise les aldéhydes aliphatiques, c’est à dire des aldéhydes avec une chaine carbonée ouverte.
Mais le procédé de Auguste Darzens ne fonctionne pas parfaitement et la quantité ainsi que la qualité des molécules obtenues reste aléatoire. Il faudra attendre encore une quinzaine d’années pour qu’en 1918 un nouveau procédé soit mis au point et que la production industrielle de la molécule puisse débuter.

Caractéristiques
La longueur de la chaîne de carbonée définit la fragrance de la molécule. Par exemple les molécules avec 9 ou 11 atomes de carbone (C-9 ou C-11) évoquent la cire de bougie, celles avec 2 atomes de carbone sentent la pomme verte et celles avec 10 atomes de carbone fleurent l’orange.

Aldehyde - Histoires de Parfums

Utilisation en parfumerie
De manière générale, les aldéhydes ont une odeur métallique, grasse, chaude si bien qu’on les compare généralement à une odeur de « fer à repasser » chaud. Ils apportent puissance, fraîcheur et volume au parfum.
Souvent utilisés avec un accord floral, ils ont permis la création des parfums féminins les plus mythiques comme en 1921 lorsque Ernest Beaux associe l’aldéhyde C-12 avec un puissant bouquet floral pour créer un certain Chanel N°5.

Pour continuer l'histoire...

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés