Passer au contenu

Article: Encens Roi - L'histoire du parfums

Encens Roi - A history of perfume.

Encens Roi - L'histoire du parfums

Encens.

Du latin incensum, ce terme désignait d’abord toute matière végétale susceptible d’être brûlée en guise d’offrande sacrificielle. Ce n’est qu’aux alentours du XIVe siècle que l’expression frankum incensum -le vrai encens va s’imposer pour différencier la résine de l’arbre Boswellia, aussi appelée oliban, du reste, signifiant ainsi sa rareté, sa cherté et sa qualité exceptionnelles.

Utilisé depuis au moins le IIe millénaire av. J.C. ainsi qu’en atteste le Papyrus d’Ebers, l’encens est à l’origine même du parfum. L’étymologie du mot, du latin perfumum, « par la fumée » rend en effet compte du procédé de fumigation auquel l’encens était soumis.

Lien sacré entre le profane et le divin, entre les réalités visibles et invisibles, exsudation des dieux chez les Égyptiens et larmes d’Hélios pour les Grecs, l’encens n’a jamais cessé de fasciner, par son aspect lactescent ; par la multitude de ses couleurs, variant selon l’altitude, l’origine et l’humidité des cultures ; par la complexité de sa fragrance, différente selon les sous-espèces mais surtout par ses bienfaits thérapeutiques désormais avérés.

Riche en acides aldéhydes boswelliques, l’encens s’est montré prometteur dans le traitement de syndromes dépressifs et de tumeurs cérébrales. Au-delà de la suavité de son odeur, son succès cultuel tiendrait donc à sa capacité inhérente à susciter une forme de joie fébrile chez ceux qui le sentent, à faire passer la fatigue des pèlerins et à apaiser la détresse des croyants.

Histoires de Parfums rend hommage à cette histoire plurimillénaire et transculturelle.

Puisant dans des légendaires mésopotamien et judéo-chrétien, Encens Roi met en regard des notes balsamiques et cuirées, comme des réminiscences de la longue-oubliée Route de l’Encens qui sinue d’oasis en oasis à travers le désert d’Arabie, avec un éventail de matières froides tressant le portrait d’un encens cathédral enchâssé dans un reliquaire de baumes précieux.

Encens Roi

L’ouverture est minérale, salée, tirée en ce sens par un accord de Schinus Molle et d’une Camomille Romaine, aromatique et légèrement fruitée. Effleuré d’aldéhydes discrets, l’encens originel prend du corps, croise la lointaine Arabie et se pare d’un Safran souple et cuiré et de la note brûlante et généreuse du Piment Baie. Touches noires-denses de Mousse de Bois, vibration fumée du Oud et effusion gourmande et crémeuse d’un extrait inédit de Cacao Blanc, l’encens s’ancre dans une base profonde et solide mais contemporaine et puissante grâce à la respiration sèche et tendue d’un bouquet de bois ambrés.

Entre soleil et fumée, entre pierre humide et peau sucrée, Encens Roi est un charme où la résine-mère, nourrie de son passé riche d’aromates et de bois de senteurs, est sublimée par les encens du temps présent.

1 commentaire

Bonjour, ce parfum encens roi est un parfum unisexe ou plutot féminin ? j’adore l’encense come note de parfum mais tout dépend de la combination et des ingredients complémentaires. merci

Lucien

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

En savoir plus

Olibanum, perfume made simple, conscious and committed.

OLIBANUM, le parfum simple, raisonnable et engagé.

Si vous ne le savez pas encore, Gérald Ghislain, notre intrépide fondateur, s’est lancé dans un nouveau projet dont le nom est Olibanum. Cette nouvelle aventure, celle d’une parfumerie simple, rais...

En savoir plus
Four-leaf Masculinity

Masculinité à quatre feuilles

Cet automne, alors que la lumière baisse, nous avons décidé de mettre un coup de projecteur sur notre collection historique de Personnages, à commencer par nos Masculins. Lancée en l’an 2000, Histo...

En savoir plus