15-18 aout 1969 : Woodstock

August 15-18, 1969: Woodstock - Histoires de Parfums

Le festival de Woodstock à Bethel…

Michael Lang est l’organisateur du festival. Le jeune producteur américain ambitionne de récolter suffisamment de fonds pour monter son propre studio d’enregistrement.

Le festival est baptisé « Woodstock Music and Art Fair », la tête d’affiche est toute trouvée : Bob Dylan ! Finalement Dylan n’est pas disponible quant aux autorités locales, elles refusent d’accueillir le festival. Qu’à cela ne tienne, l’événement sera déplacé à une centaine de kilomètres de là, dans la petite ville de Bethel près de White Lake. Mais les affiches sont déjà imprimées alors Bethel restera Woodstock.

Une organisation rapidement dépassée

Avec une entrée payante à 6$ les organisateurs s’attendent à l’arrivée de 50 000 spectateurs, mais dès le premier jour, c’est déjà plus de 200 000 personnes qu’il va falloir gérer. Les grilles qui délimitent l’accès au festival doivent être abattues et l’accès au festival est finalement rendu gratuit par les organisateurs.

Les embouteillages monstres provoqués par un tel afflux iront jusqu’à empêcher les artistes d’accéder au site. Ce sont les hélicoptères de l’armée américaine qui les déposeront sur place en même temps que des médicaments et des vivres.

Les musiciens sur scène

Le premier concert est assuré par Richie Havens. Il remplace le groupe rock Sweetwater resté bloqué dans la circulation… Son interprétation à la guitare du morceau « Freedom » est le premier moment fort qui contribuera à bâtir la légende du festival.

32 groupes se succèdent sur scène, The Who, Janis Joplin, Jimi Hendrix, Joan Baez, Jefferson Airplane… Il y a aussi de grands absents, Bob Dylan, les Doors, les Rolling Stones ou encore les Beatles qui sont en pleine séparation depuis 1966. La fête va durer 4 jours au lieu des 3 initialement prévus.

Le dernier temps fort du festival, et certainement le plus mémorable, c’est l’interprétation de l’hymne américain à la guitare par Jimmy Hendrix. Ce que l’on sait moins c’est qu’Hendrix a joué le matin du dernier jour et que seuls 30 000 spectateurs étaient encore là pour l’écouter.

Un fiasco financier, une légende

La gratuité et l’affluence record du festival ne permettent pas aux organisateurs de rentrer immédiatement dans leur frais. Heureusement la sortie du film Woodstock dès l’année suivantes et la revente des droits vont générer une belle contrepartie.

En tout on estime que plus de 500 000 personnes ont assisté au festival. Symbole d’une Amérique qui se transforme, Woodstock marque un tournant dans l’histoire de l’Amérique qui voit sa jeunesse s’ériger contre les normes traditionnelles dans l’édification d’une contre-culture pacifiste et anticapitaliste.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés